ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Le Pas de côté


- L’HUILE DE COUDE EST UNE ENERGIE PROPRE -

Toute jeune maison d’édition mais ayant déjà une assise éditoriale consistante et solide, l’association Le Pas de côté a officiellement vu le jour fin 2011 et son activité a débuté en juin 2012 – il y a seulement un peu plus d’un an.

Fondées par deux ex-étudiants en journalisme, Pierre Thiesset et Quentin Thomasset, en rupture de ban totale avec la discipline qui aurait pu leur donner les moyens de s’exprimer (« nous critiquons la notion même d’actualité : bombardés d’informations, de flashs radio, télé, d’articles de presse au quotidien, d’alertes sur portables ou de multiples sollicitations sur internet, nous sommes pris dans un flux qui nous ôte toute capacité à prendre le recul nécessaire à la réflexion [c’est ce qu’écrivait Jacques Ellul dans son livre Propagandes]. Publier des livres a pour nous beaucoup plus de sens. »), les éditions Le Pas de côté ont déjà neuf titres au catalogue, lequel est très cohérent. « Depuis la fin des années 1990, nous assistons à une floraison de petites maisons d’édition proposant des textes de critique sociale radicale. En créant Le Pas de côté, nous avions l’ambition de rejoindre cette marge contre-hégémonique dans un marché dominé par les grands groupes. Si nous sommes loin des tirages et du retentissement que pouvaient atteindre les essais subversifs dans les années 1960-70, le mouvement actuel me semble créateur et stimulant ». La couleur politique est annoncée : « Stop. Démobilisation générale. On coupe le moteur, on éteint l’écran. On arrête tout. On réfléchit. Notre époque a besoin de livres. Le Pas de côté proposera des ouvrages critiquant le productivisme et cherchant à promouvoir une organisation sociale conviviale, fondée sur la simplicité, l’entraide et l’autogestion. » L’an 01 n’est pas loin...

Entre 1000 et 2000 exemplaires par titres, les débuts sont volontairement « prudents ». Mais la frugalité économique de la structure ne s’explique pas que par sa jeunesse, elle est aussi – voir surtout – une question de cohérence, puisque « nous avions fait le choix en emménageant dans le Berry de mener une vie simple avec un potager et des besoins très réduits, ce qui nous permettait de nous dégager autant que possible du salariat afin de nous consacrer pleinement à l’édition. » Pour le moment l’un des éditeurs vit d’une indemnité chômage, et l’autre travaille au journal La Décroissance. Ils font tout en bénévoles, et quasiment tout à eux deux, « l’un, graphiste, s’occupe plus des images de couverture et des illustrations quand il y en a ; l’autre, éditeur, gère le reste (sélection des textes et travail avec les auteurs, mise en pages, service de presse, etc.) », et ont aussi réalisé deux traductions ensemble. À terme, des collaborations rémunérées ne sont pas exclues pour autant. Jusqu’au boutistes peut-être, mais avec les pieds sur terre ! De fait, « nous sommes inquiets devant le profond bouleversement qu’introduit l’envahissement du numérique dans nos pratiques culturelles et dans notre rapport à la lecture et aux textes. Sur ce plan nous partageons l’analyse faite par le collectif Livres de papier, et refusons de publier nos ouvrages en format numérique, malgré les demandes qui nous sont faites. » Cette ligne critique du développement de la société actuelle est bien entendu au cœur des publications du Pas de côté, avec La Valeur de la simplicité volontaire de Richard B. Gregg (le premier tirage de 1000 exemplaires a été épuisé en seulement huit mois), Détruisons les machines de Samuel Butler qui arrive sous peu, une compilation de textes du collectif Sortir de l’économie, mais aussi des rééditions des textes politiques de Tolstoï ainsi que de Bernard Charbonneau (dont bientôt l’inédit Le Changement), des odes au vélo ou des pamphlets contre la voiture (en préparation)...

Malgré leur connaissance du monde des médias, ils admettent avoir « été surpris de l’absence totale d’intérêt des journaux dominants : nous pensions naïvement que la réédition d’essais de Tolstoï introuvables depuis plus d’un siècle aurait suscité leur curiosité. Nous leur avons envoyé des exemplaires, les avons informés de ces parutions, mais à notre connaissance les rubriques « culture » des grands médias n’ont pas publié une ligne sur L’Esclavage moderne, Que faire ? ou Aux travailleurs. Par contre, quasiment tous ont évoqué le film Anna Karénine, grand spectacle scintillant sorti fin 2012. Cela reflète une défiance persistante envers l’œuvre anarchiste de Tolstoï. » À l’opposé, le travail du diffuseur-distributeur Pollen leur a été essentiel, vu que « si nous avions assuré nous-mêmes la distribution de nos ouvrages, nous n’aurions pas pu obtenir des mises en place aussi importantes en librairie » ; et le réseau des librairies indépendantes, justement, est la composante de base, « l’édition indépendante repose sur les libraires indépendants, capables de défendre des livres qui resteraient dans l’ombre sans eux. »

http://www.lepasdecote.fr/

Éditions Le Pas de côté
27 rue Riparia
18100 Vierzon

L’équipe de Quilombo vous présente des éditeurs engagés. Une table présentant les principaux livres leur est dédiée à la librairie et vous pouvez bien sur nous commander tous les titres par correspondance.

Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net