ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

PROCHAINS DÉBATS

Le jeudi 26 octobre 2017 à 20h00
CARTE BLANCHE AUX éDITIONS PRAIRIAL

A l’occasion de la parution de Ce qui ne fut pas de Boris Savinkov et du Bestiaire de Guillaume Apollinaire, venez rencontrer l’éditeur du mois, les éditions Prairial // dès 20h00 à la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

« Ce qui ne fut pas », c’est la révolution russe de 1905 – répétition générale de celle de 1917 matée par un mélange de violences, de trahisons et de concessions du régime tsariste. Boris Savinkov, fascinant auteur-aventurier qui y prit part en tant que terroriste au sein du parti socialiste-révolutionnaire, la raconte à travers l’histoire de trois frères dans ce second roman, ici donné dans une traduction entièrement revue et corrigée par Michel Niqueux.

S’il développe les mêmes motifs que Le cheval blême – et notamment le problème de la justification morale du terrorisme –, le journal intime fait cette fois place à une épopée à travers Moscou insurgé, la campagne russe immobile et les caches des conspirateurs à Saint-Pétersbourg.


Le mercredi 8 novembre 2017 à 20h00
HOMME AUGMENTÉ, HUMANITÉ DIMINUÉE

Présentation-débat en présence de l’auteur, Philippe Baqué // dès 19h45 dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

à paraître le 24 octobre 2017.

Alzheimer a permis de médicaliser la vieillesse, le transhumanisme pourra conjurer la mort.

"Elle est ensuite devenue grabataire et a changé d’unité, se retrouvant dans un salon où les pensionnaires délirent durant des heures sur fond de radio commerciale ou de séries télévisées. Ce que j’ai vu durant ces années n’a fait qu’alimenter mes doutes autour de la maladie d’Alzheimer. La maltraitance institutionnelle latente, l’omniprésence des laboratoires pharmaceutiques dans sa médicalisation et son accompagnement, l’échec des différentes politiques censées la gérer, la surenchère médiatique... Qu’est-ce qui se cache derrière ce qu’on nous présente comme une épidémie ?"

De plus en plus de doutes planent sur la maladie d’Alzheimer, maladie apparue dans les années 1970 dont on n’a jamais réussi à identifier les causes, diagnostic à la mode recouvrant diverses formes de démence sénile, aubaine pour les laboratoires pharmaceutiques lorgnant sur « l’or gris » de la population occidentale vieillissante... Parce que tous les traitements jusque-là mis en place s’avèrent inefficaces, la recherche s’oriente désormais vers la prévention d’Alzheimer : le dépistage précoce, à travers l’étude des gênes des patients qui pourraient un jour être sujets à la démence sénile. Une nouvelle médecine dans laquelle Google, Facebook ou encore Amazon investissent massivement, rêvant d’un être humain « augmenté » grâce à des manipulations génétiques et des prothèses technologiques. Une nouvelle science, au service d’une nouvelle société...
Ce livre, qui commence sous la forme d’un carnet de bord mené au chevet d’une mère diagnostiquée Alzheimer, est une enquête menée à la première personne, s’intéressant aux politiques publiques qui privilégient le soutien à l’industrie pharmaceutique au détriment d’un accompagnement humaniste des malades, pour les relier au transhumanisme, une conception aussi « personnalisée » qu’élitiste de la médecine, en pleine expansion.


Le vendredi 10 novembre 2017 à 10h00
PANAÏT ISTRATI EN TEXTES ET EN IMAGES

La journée du vendredi 10 novembre à l’Insitut Culturel Roumain est consacrée à l’écrivain Panaït Istrati ; la librairie Quilombo y tiendra une table toute la journée !

LES AMIS DE PANAÏT ISTRATI et L’INSTITUT CULTUREL ROUMAIN
vous présentent « Panaït Istrati en Textes et en Images »

Journée d’étude et de rencontre du vendredi 10 Novembre 2017
Institut Culturel Roumain 1 rue de l’Exposition 75007 Paris

sous le parrainage de Dominique Fernandez de l’Académie Française

10h Ouverture de la journée par Doina Marian (Institut Culturel Roumain) et Christian Delrue (Association des Amis de Panaït Istrati)

10h15 Zamfir Balan (Maison mémoriale Panaït Istrati de Brăila) Panaït Istrati deux langues pour une oeuvre [Intervention en roumain : interprète Martha Popovici]

12h30 - 14h Pause

14h Hélène Lenz (Département d’études roumaines - Université de Strasbourg 1985-2015) De quelques éditions illustrées des oeuvres de Panaït Istrati

15h Cécile Folschweiller (INALCO Institut national de langues et civilisations orientales - Paris) Autour des Chardons du Baragan la révolte de 1907 dans la littérature roumaine

16h Vasile Pintea (Peintre et graveur - Timișoara) Mon aventure avec Panaït Istrati
Les Chardons du Baragan édités par Les Pharmaciens Bibliophiles
Gravures de Vasile Pintea sur les presses de l’atelier Lacourière-Frélaut
en présence de Jean Lelioux, président de l’Association des Pharmaciens Bibliophiles // Présentation et libre dialogue avec Denis Taurel

17h30 Christian Delrue (Association des Amis de Panaït Istrati - France) Présentation du bulletin des Amis de Panaït Istrati, Le Haïdouc

18h - 19h Pause

19h Mugur Popovici (Diplomate - Bucarest)
Les récits de Panaït Istrati et la tentation du cinéma

19h45 Projection du film Codine d’Henri Colpi (1h35)

La librairie Quilombo, 23 rue Voltaire, 75011 Paris
proposera à la vente un choix d’ouvrages de et sur Panaït Istrati

INSCRIPTION

Compte tenu du nombre de places disponibles, l’entrée étant libre, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous renvoyer votre bulletin d’inscription à l’adresse indiquée ci-dessous

Je participe à la journée de rencontre du vendredi 10 novembre 2017 : oui non

A envoyer à :
amisdepanaitistrati@orange.fr
ou
Christian Delrue - Les Amis de Panaït Istrati
179 rue Duguesclin - 69003 Lyon


Le mardi 21 novembre 2017 à 19h30
EXTRACTIVISME

Dans le cadre du Festival des Solidarités, Anna Bednick présentera son livre Extractivisme // dès 19h30 dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

« Extra-quoi ? » Le terme « extractivisme » déroute. Il manque d’élégance, exige un effort de prononciation. Pourtant, ce vocable circule de plus en plus, car l’exploitation industrielle de la nature, à laquelle il renvoie, s’intensifie partout sur la planète. La quête sans fin des « ressources naturelles » (70 milliards de tonnes qui doivent être fournies aux chaînes de production et de consommation de marchandises !) repousse toujours plus loin les limites géographiques et technologiques de cette exploitation.

C’est à cet envers trop souvent occulté de la « croissance » économique qu’est consacré ce livre.

L’auteure commence par retracer les différents usages de la notion, les représentations du monde qu’elle recouvre – elles-mêmes structurées par ces « croyances » occidentales que sont les idées de « progrès universel de l’humanité » et de « développement » –, et les fausses solutions qui servent désormais de caution aux pratiques qui en découlent (le « développement durable », la « croissance verte », la « dématérialisation »...). En une plongée vertigineuse au cœur de la « planète-marchandise », elle procède ensuite à l’étude documentée des logiques de l’extractivisme : qu’extrait-on ? Où et comment le fait-on ? Qui extrait ? Avec quels objectifs, quels discours de légitimation, quelles conséquences réelles et quelles perspectives pour l’avenir ?

Au Sud, mais également au Nord – comme le montre l’exemple des gaz et huiles de schiste –, partout l’extractivisme est synonyme de transformation de vastes territoires en « zones de sacrifices » destinées à alimenter la mégamachine. Il est ainsi devenu le nom de l’adversaire commun pour de multiples résistances collectives et locales qui, tout en défendant des espaces pour être, réinventent des façons d’habiter la Terre. Ce sont aussi les raisons, les formes et la portée de ces résistances que restitue cet ouvrage essentiel.
.


Les débats déjà organisés par Quilombo
Le samedi 9 décembre 2017 à 19h00
15 ans !

A l’occasion des 15 ans de la librairie, l’équipe de Quilombo vous convie à une grande soirée festive : lecteurs, militants, auteurs, éditeurs, compagnons de route depuis le début de cette aventure, vous êtes toutes et tous conviés à venir trinquer à ce quinzième anniversaire // dès 19h dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).


Le vendredi 24 novembre 2017 à 19h30
La Commune du Rojava

Dans le cadre du Festival des Solidarités, une rencontre est prévue autour de La Commune du Rojava (éd. Syllepse) avec Mireille Court, Hazal Karakus pour le mouvement international ds Femmes Kurdes et un représentant du Conseil démocratique Kurde de France // dès 19h30 dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).


Le mercredi 22 novembre 2017 à 20h00
Ça va saigner chez Quilombo !

Présentation-débat en présence de l’auteure, Élise Thiébaut (auteure également de Ceci est mon sang, éd. La découverte) // dès 19h45 dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).


Le mercredi 4 octobre 2017 à 20h00
La Société autophage

Présentation-débat en présence de l’auteur, Anselm Jappe // dès 19h45 au CICP (21 ter rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).



Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net