ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Ulrike Meinhof 68/76 RFA


Entre 1968 et 1976, la République fédérale d’Allemagne, sa reconstruction achevée, redevenue la première puissance économique du continent, est secouée par une vague d’attentats terroristes. Le 3 avril 1968, deux grands magasins sont incendiés dans Francfort : l’action marque le début d’une série, bientôt revendiquée par la Rote Armee Fraktion, RAF, Fraction armée rouge. Parmi les têtes pensantes du mouvement : Baader, Meinhof, Ensslin. Pendant plusieurs années, la bande fait trembler la République fédérale ; elle se sert en argent dans les banques ; elle frappe la présence militaire américaine à Heidelberg, à Francfort ; elle fait sauter des locaux de la presse toute puissante, tabloïd et conservatrice. En juillet 1971, une activiste force un barrage et est abattue par la police. Quelques semaines plus tard, un policier est tué au cours d’une fusillade avec des membres de la RAF dans Hambourg...

Ce livre est porté par une voix (celle d’une femme, Ulrike Meinhof, 34 ans en 1968). Il embarque son lecteur dans ces années RAF, dont il donne un récit à bâtons rompus. Si l’auteur prend çà et là quelques libertés d’invention, tout est basé sur des faits réels. Ulrike Meinhof. 68-76 RFA n’est pas à lire comme un simple récit supplémentaire sur la RAF. Par un travail sur la voix, sur le fond atmosphérique et chaotique d’une époque, Alain Lacroix fait la tentative d’une reconstitution d’Ulrike M.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net