ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Une cause de l’humanité toute entière


Il n’existe aucun exposé systématique du communisme dans sa conception marxiste, et cet ouvrage n’entend pas y suppléer. Cependant, au terme de cette brève anthologie constituée à partir d’écrits de Marx, Engels et Lénine, le lecteur pourra facilement apprécier la pertinence de la définition du communisme en tant que « cause de l’humanité tout entière ». Au fil de ces extraits rassemblés par ordre chronologique, Marx, Engels, puis Lénine, nous offrent leurs réflexions sur la perspective communiste. Il s’agit de courts passages qui abordent la future société sans classes selon les différents points de vue qui, chaque fois, sont suggérés ou imposés par la lutte politique.

En effet, pour Marx et Engels, le « communisme n’est pas un état de choses qu’il convient d’établir, un idéal auquel la réalité devra se conformer ». Ils appellent « communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses ». Leur principale préoccupation n’est pas de décrire la société de demain, mais d’étudier les processus qui préparent, dans la société actuelle, l’issue historiquement nécessaire du communisme. Leur engagement est totalement absorbé par la lutte – théorique, politique et organisationnelle – visant à faire tomber les résistances qui entravent le « mouvement réel » vers l’abolition de la propriété privée. Cette utopie imaginée par quelques penseurs du passé, défendue entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècles par de nombreux chefs de file communistes ou socialistes, acquiert un fondement réel lorsqu’elle se concentre sur les moyens de production que le capitalisme a rendus sociaux. Par une formule célèbre, Engels a défini ce passage comme l’évolution de l’utopie à la science. Marx et Engels ramènent la myriade de contradictions sociales criantes que les communistes utopistes dénonçaient, à une contradiction fondamentale que chacun peut vérifier empiriquement. Le capitalisme accélère la socialisation de la production en la portant à des niveaux extrêmement élevés et historiquement inédits, mais la richesse sociale – désormais créée par une « usine-monde » où se combine le travail de plus d’un milliard d’hommes – continue d’être accaparée de manière privée, comme il y a des siècles, à l’époque de la petite production artisanale et paysanne.

Cette anthologie cherche avant tout à inciter à la lecture des œuvres dont sont tirés les différents extraits, mais pas seulement, elle veut contribuer à susciter les énergies que la cause communiste réclame.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net