ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Le principe démocratie

Enquête sur les nouvelles formes du politique


Le monde est entré, depuis quelques années, dans un épisode d’effervescence politique dont la fin ne semble pas encore proche. Rassemblements et occupations de places, contestations des pouvoirs, mobilisations transnationales, insurrections civiles, activisme informatique, désobéissance civile, création de nouveaux partis : ces mouvements expriment certes mécontentement, sentiment d’injustice, colère et désespoir, mais aussi la volonté des dirigés de s’organiser pour exercer directement leur contrôle sur ce que font ceux qui les dirigent.
Ce nouvel esprit de protestation vient rappeler aux professionnels de la politique, mais aussi de l’analyse politique, un fait qu’ils ont tendance à oublier : jamais les gouvernés n’abandonnent l’idée d’exiger le droit et la liberté de s’occuper de la manière dont les questions qui relèvent du bien commun sont prises en charge. C’est cette exigence qui est au fondement des formes d’action politique originales qui se développent aujourd’hui.
Pourquoi désobéir en démocratie, le précédent ouvrage des deux auteurs, proposait une analyse, d’un double point de vue sociologique et philosophique, de la multiplication des actes de désobéissance civile en régime démocratique. Dans ce nouvel ouvrage, les auteurs scrutent cette extension du domaine de la désobéissance en examinant les mouvements de protestation dans les pays développés, les révoltes contre les dictatures, les mobilisations globales et les luttes pour l’autonomie à travers la revendication de "démocratie réelle" qui s’y exprime souvent.
Sans se substituer aux voix qui portent cette revendication, et sans émettre à leur tour des propositions redondantes ou irréalistes, les auteurs analysent la transformation du rapport au politique que cette fronde moderne rend publique et la manière dont elle met en cause nos certitudes et nos manières de concevoir le politique. Leur enquête part d’une observation : dans les mouvements actuels, le terme "démocratie" ne réfère plus seulement à un régime respectant la liberté, l’égalité et la justice, mais également et plus concrètement à la dignité des personnes, la transparence de l’action publique, la fin de l’impunité des dirigeants et des privilèges exorbitants, l’assurance d’un niveau de vie décent pour chacun, l’accès à l’enseignement, l’indépendance de l’information et de la recherche, le pluralisme des positions.
 


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net