ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Biribi

Discipline militaire


Biribi était le nom d’un ensemble de bagnes militaires où l’on envoyait les soldats indisciplinés. Ils y étaient soumis à un régime effroyable. Châtiments corporels, travail physique épuisant : beaucoup des condamnés en revenaient brisés, quand ils en sortaient vivants.

Georges Darien, qui avait devancé l’appel et effectuait son service militaire, y fut envoyé en 1883, à l’âge de vingt-et-un ans. Il y passa trois années, qu’il décida de raconter dans ce qui deviendrait son premier roman. Biribi dut attendre deux ans avant de trouver un éditeur : Darien était anarchiste, et son texte constituait une telle charge contre l’armée qu’il risquait fort d’entraîner des poursuites, dans une France où l’affaire Dreyfus allait éclater.

Il parut enfin, en 1890, et reste, avec Le Voleur, l’une des plus grandes réussites de Darien.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net