ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

PROCHAINS DÉBATS

Le jeudi 7 septembre 2017 à 20h00
LE TOTALITARISME PERVERS

Présentation-débat en présence de l’auteur, Alain Deneault // dès 19h45 dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

Peut-on parler de « totalitarisme » quand il s’agit de nommer le pouvoir des multinationales tel qu’il s’est construit et imposé depuis le début du xxe siècle ? Avec ce texte court, Alain Deneault démontre avec une grande finesse philosophique les processus qui permettent de l’affirmer.
Alors que la pratique politique moderne voudrait que les sujets d’une collectivité obéissent aux lois, non aux puissants, on assiste à un renversement pervers : ce sont les multinationales, aujourd’hui, qui soumettent la délibération des assemblées politiques à d’autres « lois », supérieures, qu’elles s’assurent de rendre efficaces : la « loi » du marché, la « loi » de la concurrence, la « loi » universelle de l’offre et de la demande. Tout est affaire de confusion.

En s’appuyant sur le cas d’école que constitue l’entreprise Total, le philosophe insiste sur le fait que les sociétés privées se réclament en permanence de la loi pour fonder sur elle leur autorité et la jouissance même de leur domination sociale. Mais que signifie au fond « c’est légal » quand les actes ainsi autorisés par des législations complaisantes – le travail forcé des enfants au Myanmar, la pollution meurtrière du delta du Niger, etc. – choquent à ce point la conscience commune ?


Le mercredi 13 septembre 2017 à 19h45
LE GRAND SOIR & UN COURT MOMENT RÉVOLUTIONNAIRE

Présentation-débat de Le Grand Soir et Un court moment révolutionnaire en présence des auteurs, respectivement Aurélie Carrier et Julien Chuzeville // dès 19h45, dans la librairie - 23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets.

Voyage dans l’imaginaire révolutionnaire et libertaire de la Belle Époque.

« Tous ces spoliés commencent à perdre patience et à s’acheminer vers la Révolution. Bientôt, peut-être, les ténèbres traversées de flammes du Grand Soir couvriront la terre. Puis viendra l’aube de joie et de fraternité. Et l’humanité nouvelle évoluera vers de splendides destins. » Adolphe Retté, Le Libertaire, 1899.

À la fin du XIXe siècle, l’attente du Grand Soir exprime l’espoir d’un bouleversement violent et radical de l’ordre social existant. Cette croyance millénariste en l’éclosion d’un monde régénéré grâce à la révolution sociale est caractéristique de la mythologie libertaire qui se forme alors. Une vision insurrectionnelle qui influencera les syndicalistes révolutionnaires.
Ce livre se propose d’étudier les représentations qui composent l’imaginaire du Grand Soir, et leurs interactions avec celui de la grève générale.
La puissance d’attraction et la capacité de retentissement du Grand Soir débordèrent les cercles libertaires pour pénétrer les masses populaires. Repérer l’influence d’une telle construction imaginaire sur les pratiques sociales permet de questionner l’espace des possibilités entre la réalité sociale et ses représentations, et la généalogie des utopies, disparues ou renaissantes.


Le mercredi 20 septembre 2017 à 20h00
MOHAMED BOUDIA : ŒUVRES

A l’occasion de la parution de leur premier livre, présentation-débat en présence des éditeurs de Premier Matins de Novembre // dès 20h00 au CICP (21 ter rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

Le jeudi 28 juin 1973 est assassiné à Paris par le Mossad, et les complices du sionisme, Mohamed Boudia, Algérien, homme de théatre et de culture, militant pour l’indépendance algérienne, écrivain, journaliste et combattant de la révolution arabe. Cet ouvrage met en perspective les éléments biographiques de la vie de Mohamed Boudia dans le contexte particulier des luttes de libérations nationales à travers son œuvre. Il présente l’incroyable pluralité des écrits de cet homme mort à 41 ans et longtemps condamné à la clandestinité en liant le militant politique de la fédération de france du FLN et de la résistance palestinienne, à sa pensée.


Le vendredi 22 septembre 2017 à 19h00
CAMARADE LUNE

Présentation-débat en présence de l’auteure, Barbara Balzerani // dès 19h00 dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

Barbara Balzerani a été l’une des rares femmes membres des dirigeants des Brigades rouges. Dans l’enceinte de la prison haute sécurité où elle a été incarcérée pendant de nombreuses années, elle a eu tout loisir de réfléchir à son parcours, à ses origines, de réexaminer les réflexions politiques et les questionnements philosophiques qui l’ont conduite à un tel engagement. C’est ce qu’elle fait dans cet ouvrage incontestablement autobiographique où elle développe un style narratif extrêmement personnel qui lui permet de combiner monologue intérieur, introspection et analyse affûtée et lucide du contexte politique agité des années 70. Un portrait de femme juste, bouleversant et poétique en même temps qu’un témoignage de l’intérieur de la période des années de plomb, qui a radicalement changé l’histoire de l’Italie contemporaine


Les débats déjà organisés par Quilombo
Le mercredi 4 octobre 2017 à 20h00
La Société autophage

Présentation-débat en présence de l’auteur, Anselm Jappe // dès 19h45 au CICP (21 ter rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).


Le vendredi 23 juin 2017 à 17h00
Fête de la CNT 2017

A l’occasion de la Fête de la CNT 2017, la librairie Quilombo tiendra une table de livres durant tout le week-end // à La Parole Errante, 9 Rue François Debergue, 93100 Montreuil (M° Croix-de-Chavaux).


Le mercredi 24 mai 2017 à 19h00
¡ Galeano vive !

Soirée en hommage à Eduardo Galeano avec Tariq Ali, Renaud Lambert etPaco Ignacio Taibo II dès 19h, à La Colonie, (128 rue Lafayette, Paris Xe, m°Gare du Nord ou Gare de l’Est).
Une soirée présentée par Lux Éditeur et Le Monde diplomatique


Le mardi 23 mai 2017 à 19h30
Rencontre avec Paco Ignacio Taibo II

Rencontre avec Paco Ignacio Taibo II, écrivain et historien mexicain, auteur de nombreux ouvrages dont La Bataille de Zacatecas (nada) et 68 (L’échappée), de biographies de Pancho Villa et de Che Guevara (Payot), de romans noirs et de récits historiques (Rivages, Métailié, L’atinoir) // à la librairie Quilombo, 23 rue Voltaire, 75011 Paris (M°Nation ou Rue des boulets).



Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net