ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

The Young Gods

Documents 1985-2015


Formé il y a plus de trois décennies, The Young Gods reste, après quelques changements de personnel, onze albums studio, des milliers de concerts, les accolades du « milieu » et l’adhésion du public, l’une des propositions les plus remarquables que la Suisse ait connu en matière de rock indépendant. Une telle réputation, c’est bien sûr à son indéniable talent que le groupe la doit, éclatant dès ses débuts ; l’édification d’un univers sonore d’ascendance post-punk, industrielle et électronique, à partir de matériaux hétérogènes (l’histoire de la musique occidentale enregistrée, ancienne ou contemporaine, savante ou populaire) hachés et régurgités par le sampler, et parfait par la voix unique de Franz Treichler. Cette sensibilité musicale attisée par une approche audacieuse de la technologie se révèlera éminemment féconde, jusqu’à aujourd’hui, périodiquement mobilisée pour de nouvelles expériences, aux accents cabaret, néo-psychédéliques, ambient, blues, acoustiques, etc. L’influence des Young Gods innervera le rock de cette fin de XXe siècle, revendiquée régulièrement jusque par les plus grands noms de la pop internationale. Mais ce succès est aussi le fruit d’une intense détermination, celle de se donner les moyens de porter son art à ses auditeurs-spectateurs, propulsant rapidement le groupe sur la route et au-devant d’aventures mémorables, sans toutefois renoncer à ses velléités expérimentales et son indépendance.

La célébration n’est pourtant pas l’objectif de ce livre. Les milliers de photographies, coupures de presse et ephemera diverses qui le composent – tirées du fonds personnel du groupe ou glanées aux quatre coins du globe, racontent une réalité certes parfois exceptionnelle, mais aussi triviale, rythmée par le cycle disque-promotion-tournée. Les répétitions, le studio, les concerts, les interviews. Et puis les amitiés, les rencontres, le tourisme circonstanciel, évidemment. L’abondance de documents pourrait tendre à l’étude de cas : le groupe de rock acteur de son temps, figé dans l’œil des photographes, membres du groupe ou reconnus, et dans les mots des critiques, locaux ou lointains, inspirés ou paresseux. Le choix et la présentation chronologique des archives favorisent cependant les ruptures et les perspectives contrastées, sans complaisance ou sans même se refuser quelques pointes de dérision. Ils mettent aussi en relief l’élaboration de l’image d’un groupe, à travers l’évolution des styles photographiques ou du lexique, au gré des époques et des modes.

Le livre compte 688 pages d’iconographie indexée en fin de volume, ainsi qu’un long entretien bilingue français-anglais avec Franz Treichler.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net