ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Vertige Graphic



AUTONOMIE ET MATURITE DANS LA BD

Vertige Graphic est un de ces bastions de l’édition indépendante qui donnent du sens à notre métier de libraires, tel que nous l’exerçons à Quilombo. Traversée d’histoire politique contemporaine autant que d’ambitions esthétiques, cette maison d’édition de bandes dessinées sait rendre ses livres aussi précieux qu’incontournables. C’est bien grâce au travail d’artisans et de passionnés de cette sorte que la BD foule au pied le cliché de « divertissement bon pour les gamins » trop souvent accrochés à ses basques. Créée en 1987 par trois rescapés de l’Autonomie italienne exilés à Paris, Vertige Graphic a conservé et conserve encore ce souci de liberté, de champ des possibles à investir. « Dans ce que nous avions vécu en Italie, nous avions trouvé du plaisir et une source inépuisable de terrains éditoriaux à explorer. Avec le retour à la vie normale après les années de “révolution tous les jours”, il fallait accepter l’exil en France et ses règles. La volonté de prolonger un parcours où la démarche collective des “possibles” restait l’exigence, le moteur de nos actions, nous a naturellement portés vers le livre et l’édition. » Ce goût de l’imprimé n’est pas arrivé par hasard, il est complètement lié à l’activité politique de l’époque dans laquelle était plongés les futurs fondateurs de Vertige Graphic. « Dans l’Italie des années 1970, ont vu le jour des centaines de publications du mouvement, du fanzine à la revue quasi-professionnelle en passant par la free press underground, accompagné d’une déferlante d’édition de livres et brochures. La “chose imprimée” a accompagné le mouvement en apportant idées nouvelles et créativité aussi bien que textes de réflexion, en plus de permettre aux gens de se connaitre et faire circuler les expériences réalisées dans les différentes villes et régions. »

Organisés en SARL - sans salariés pour l’instant, il y en eut jusqu’à huit – « l’activité se développe pendant les cinq premières années autour de la production d’affiches, sérigraphies, portfolios avec notamment des auteurs comme Alberto Breccia, Hugo Pratt, Lorenzo Mattotti et José Muñoz ». Excusez du peu. « En 1992, grâce à l’étroite collaboration avec un auteur tel qu’Hugo Pratt, la maison d’édition passe à la vitesse supérieure : les premiers livres édités seront deux albums inédits de Dino Battaglia, grand dessinateur italien illustrant des nouvelles de Lovecraft ou de Maupassant, et un album que Breccia réalise pour Vertige Graphic, Rapport sur les aveugles, adaptation d’une nouvelle d’Ernesto Sabato. En 1993, le premier d’une série de huit titres réalisés avec Hugo Pratt voit le jour : Lettres d’Afrique d’Arthur Rimbaud, illustré par une série d’aquarelles de Pratt ». Au-delà des apports de ces « maîtres » du genre, les différents associés de Vertige Graphic puisent dans leur culture personnelle comme dans leurs réseaux pour dénicher des auteurs à mettre en valeur, à rééditer ou a éditer tout court. Et puis c’est un libraire qui va leur fournir une bonne dose de munitions : « grâce à un bon libraire d’imports américains (Anthracite), nous avons découvert Joe Sacco, Daniel Clowes, Scott Mc-Cloud et la série Sin City. Mais aussi, Will Eisner et Gen d’Hiroshima, en version américaine, cité comme source d’inspiration par Art Spiegelman, l’auteur de Maus et édité par Last Gasp, un des piliers de l’édition underground aux USA. » Pour enfoncer encore le clou, c’est un autre libraire, Gildas, ex-pilier de Quilombo, qui leur a amené ce qui reste leur meilleur best-seller à ce jour, à savoir Une histoire populaire de l’empire américain, adaptation d’Une histoire populaire des Etats-Unis d’Howard Zinn (co-édité par Agone et Lux en 2002) : 25 000 exemplaires vendus. Mais on peut aussi mentionner « Sin City Tome 1 (plus de 20000 exemplaires), les livres d’Hugo Pratt, de McCloud et Clowes, Joe Sacco ou de Gipi, les deux premiers tomes de la série Gen, qui ont avoisiné les 10000 exemplaires. Beaucoup d’autres titres tels la biographie de Pratt par Paolo Cossi et L’Intruse de Oko, Les Rois Vagabonds, Un Monde de différence ou Fax from Sarajevo se sont vendus autour de 5000 exemplaires. » Plus de 150 livres édités au total, soit entre 4 et 30 par an… Suivant les périodes l’activité est plus ou moins florissante.

Aujourd’hui, Vertige Graphic publie entre 6 et 8 titres par an ; le tirage moyen oscille entre 2500 et 3000 exemplaires par titre. « La maquette a presque toujours été traitée en interne, sauf dans les moments de surcharge ou pour des taches spécifiques, telles la mise en couleur ou la retouche d’images. Les traductions sont confiées à des traducteurs professionnels, sauf dans les cas où on jugeait qu’en interne on s’en sortirait mieux. » Le service de presse, de leur propre aveu, reste un vrai point faible. Ca n’empêche pas certains titres de connaître le succès public et critique – les amateurs ne s’y trompent pas. « Le cycle de L’Eternaute, qui nous a demandé des années de travail et de recherches a aussi été une bonne surprise, le premier tome s’est vendu à plus de 7000 exemplaires et on réédite ces jours ci en librairie un volume qui regroupe l’intégrale de trois tomes du premier cycle. » Vient d’être réédité Les Rois Vagabonds et arrive sous peu Dans les cordes, du même James Vance.
L’aventure continue…

L’équipe de Quilombo vous présente des éditeurs engagés. Une table présentant les principaux livres leur est dédiée à la librairie et vous pouvez bien sur nous commander tous les titres par correspondance.

Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net