ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Thomas Münzer, théologien de la révolution


Thomas Münzer était un prédicateur révolutionnaire du début du XVIe siècle.
Maître en théologie d’abord rallié à Luther, il prit la tête du soulèvement armé qui, en 1525, traversa l’Allemagne des rives du lac de Constance jusqu’à la Thuringe et la Franconie en passant par le Tyrol, la Forêt-Noire et l’Alsace, contre les seigneurs féodaux et le clergé, ramassis diabolique "d’anguilles" et de "serpents", selon son Sermon aux princes de 1524. Ce soulèvement regroupa des ouvriers des mines, des paysans, des hommes "du commun" dans une guerre qui devait passer à la postérité sous l’appellation de Guerre des Paysans.
Peu après l’extermination des insurgés à la bataille de Bad Frankenhausen en mai 1525, Thomas Münzer fut arrêté, torturé et décapité. Une première fois. Car par la suite, entre occultations, oublis et résurgences, Münzer devient l’un de ces noms à travers lesquels se déploient nombre des aspirations, des craintes, des affrontements dans lesquels s’articule la politique moderne. Pour la pensée libérale du XXe siècle, c’est un terroriste, un fanatique, un précurseur du totalitarisme.
Ernst Bloch prend toute cette tradition à contre-pied : en prônant avec intransigeance une lecture littérale de la Bible, Münzer revendiquait l’égalité concrète de tous avec tous. C’est une figure éternelle de l’utopie, une allégorie de l’émancipation populaire.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net