ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Surréalisme et situationnistes au rendez-vous des avant-gardes


La chronologie n’assigne pas seulement aux avant-gardes leur place dans l’Histoire ; elle les classe d’emblée par ordre d’Importance. Il en est de même pour leurs substituts contemporains. L’Internationale situationniste succède au surréalisme et le mouvement de Debord hérite d’une partie du mouvement de Breton et se déleste de l’autre pour repartir de l’avant. Mais vers quoi ? La Révolution surréaliste n’avait nul besoin d’affirmer l’unité du "changer la vie" et du "transformer le monde" puisqu’elle en était l’expression.
Le surréalisme artistique introduit la division au profit d’un "changer la vie" qui finit par se confondre avec changer l’art. Avec les situationnistes, la volonté d’unité est dépassée par le recours au "tout subversif", à la révolte considérée comme le dernier des Beaux-Arts. Cette part irréductible de la Révolution surréaliste, l’exigence d’une utopie critique et poétique, occultée par les situationnistes, par les héritiers et les historiographes est mise ici en lumière et se retrouve alors devant nous : à travers cette promesse d’avenir perce une voix qui entre en résonance avec les questions de notre temps, "au rendez-vous des amis", alors que l’Internationale situationniste, qui a dépassé tous les temps, se trouve reléguée loin derrière, au rendez- vous des avant-gardes.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net