ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Sexe, opium et charleston

Les vies surréalistes Tome 4, De 1931 à 1945


Amours, rêves, révoltes, sexes, drogues, suicides, alcools, rencontres, sommeils, bagarres, bordels, hasards, bars, mythes, guerres, manifestes, articles, poèmes, communisme, romans, amour, poésie, meetings, trahisons, pertes, déceptions, amitiés, photos, overdoses, anarchisme, objets, tableaux, asiles, jazz, voyages, fuites, folies, paranoïas, fétichismes, putes, muses, poupes, rues, villes, ondines, tarahumaras, montres molles, couilles enragées, mauvais movies, chiens andalous...
Pourquoi Breton ne prenait-il que des boissons à la couleur verte ? Pourquoi Brauner perdit-il son oeil droit ? Pourquoi Desnos essaya-t-il de poignarder Éluard ? Pourquoi Rigaut fonçait-il sur les miroirs et Tanguy sur les boîtes à lettres ? Pourquoi le sang est-il plus doux que le miel ? Les éléphants sont-ils contagieux ?... Sexe, Opium et Charleston... Ainsi pourrait commencer l’histoire de ce mouvement qui précéda la bohème existentialiste et la dérive "beat", la révolution sexuelle hippie, l’explosion punk et le vide intérieur de la génération X.
Contemporain de l’autre génération perdue, celle des Américains expatriés, avec qui l’unissent des liens profonds, le mouvement surréaliste est avant tout une aventure dans la vie de quelques dizaines de jeunes révoltés et noctambules. Voici le dernier tome de la série.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net