ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Reductio ad Hitlerum

Une théorie du point Godwin


Lorsqu’en 1990, Mike Godwin, un jeune avocat de l’État de New York, formula la proposition qui allait très vite devenir la loi portant son nom, personne n’imaginait que celle-ci deviendrait un jour aussi célèbre que les plus grandes lois physiques : " Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler se rapproche de 1. " Dans les échanges se déroulant sur internet, se livrer à une telle comparaison signifie désormais aussitôt recevoir des autres participants ce que l’on appelle un " Point Godwin " - la médaille de la honte de l’internaute.
Mais ce qui peut sembler n’être qu’un simple tic de geek n’est-il que cela ? N’y a-t-il pas dans l’obsession pour le nazisme, l’hitlérisme et l’Holocauste l’une des plus embarrassantes vérités de notre temps ? Et si notre obsession pour le souvenir de la Shoah et la limite qu’elle pose à la liberté d’expression n’étaient rien d’autre que le signe de notre incapacité contemporaine à admettre le mal ?


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net