ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Mouvement Ibérique de Libération

Mémoires de rebelles


Le MIL, 1000 en espagnol ou Movimiento Iberico de Liberacion, est connu avec la campagne de solidarité et surtout, après l’exécution de l’un de ses membres, Salvador Puig Antich, le 2 mars 1974.
Ce dernier sera souvent présenté comme un martyr de la lutte contre la dictature... La réalité est bien plus complexe, l’histoire même du MIL fait voler en éclat ce cliché consensuel et réducteur du groupe antifranquiste. Liée à l’émergence d’un mouvement ouvrier radical à Barcelone et à la contestation qui a secoué le monde à la fin des années 1960, son action se traduit par une volonté d’amener un soutien concret aux luttes et de publier à la fois des analyses sur ces dernières et des textes oubliés de la gauche communiste européenne très critique avec le stalinisme et le marxisme léninisme...
Derrière les hold-up et les publications, c’est aussi une aventure humaine où l’amitié va au delà du politique. En même temps qu’ils forgent le MIL, les acteurs apprennent à vivre en rupture avec le mode de vie dominant. C’est l’apprentissage du combat politique et de la clandestinité avec son lot de certitudes, de questions, avec ses moments de joie et ses dangers. Une tranche de vie avec un désir farouche de se construire en hommes libres..


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net