ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Les jeunes de banlieue mangent-ils les enfants ?


Le "jeune-de-banlieue", c’est l’ogre des temps modernes. Arabe mal rasé de 13-30 ans vêtu d’un survêtement à capuche, il se promène avec un cocktail Molotov dans une main et un couteau à cran d’arrêt dans l’autre. Il fume du shit dans les cages d’ascenseur. Il brûle des voitures. Il gagne sa vie grâce à des trafics et en fraudant les allocations sociales. Sa sexualité consiste à violer les filles en bande dans des caves ; sa spiritualité, à écouter les prêches djihadistes de l’"islam-des-banlieues", dans des caves également.
Il hait la France, l’ordre, et bien sûr, il déteste les Français (comprendre : "les Blancs"). Il aime le djihad et l’islamisme. Son rêve : partir en Syrie se battre aux côtés d’Al Qaïda ou de Daech, pour ensuite revenir en France commettre des attentats. Il ne serait donc pas étonnant que les parents disent bientôt à leurs enfants : "Si tu n’es pas sage, le jeune-de-banlieue viendra te chercher." La réalité est moins spectaculaire.
Les jeunes de banlieue sont plus d’1 million : 98 % ne sont ni délinquants ni dans des bandes. L’ascenseur social étant à l’arrêt depuis longtemps, seule une minorité arrive à s’en sortir. Une minorité plus marginale vit de trafics. Une minorité plus marginale encore sombre dans l’intégrisme religieux. Mais pour l’écrasante majorité, la réalité, c’est une galère de jeune pauvre urbain qui vivote entre le chômage, la "débrouille" et les emplois précaires.
Thomas Guénolé nous décrit sans concession la balianophobie : ce mélange de peur et de haine envers le monstrueux "jeune-de-banlieue" inonde nos classes moyennes, nos médias, notre cinéma, nos élites. Sur l’insécurité, les bandes, l’islam, la sexualité, l’argot des banlieues, il remplace méthodiquement les clichés par la réalité. Il nous décrit ensuite la vie des 98 % : les vrais jeunes de banlieue, ceux dont on ne nous parle jamais.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net