Les fanatiques de l’apocalypse

Courants millénaristes révolutionnaires du XIe au XVIe siècle


De la fin du XIe jusqu’à la première moitié du XVIe siècle, l’Europe fut le foyer de nombreux soulèvements dont les chefs nourrissaient leurs doctrines des grandes prophéties traditionnelles de l’Ancien Testament. Aux pauvres et aux exploités des villes et des campagnes, ils prédisaient l’avènement prochain d’un Millenium - pratiquement illimité -, sorte d’âge d’or où, libérée du mal et de la souffrance, la terre se transformerait en un nouveau Paradis terrestre. Le contenu révolutionnaire de ces mouvements ne tardait pas à mettre en péril l’ordre établi, l’exaltation mystique venant renforcer la violence des revendications sociales. Aussi furent-ils sauvagement persécutés et anéantis tant par l’Église que par le pouvoir temporel. Le messianisme révolutionnaire, qui, pendant près de quatre siècles et demi, cristallisa les aspirations et les rancoeurs sociales des couches les plus pauvres d’une partie de l’Europe, est un phénomène mal connu. Norman Cohn, disposant d’une très vaste documentation, décrit avec bonheur l’histoire de ces courants messianiques, depuis les premières croisades des pauvres jusqu’aux prophètes du Millenium égalitaire, Thomas Müntzer et Jean de Leyde (roi éphémère de la ville de Münster devenue la "Nouvelle Jérusalem" communiste), en passant par le mouvement des "flagellants", les hussites, les anabaptistes, etc. Mais l’auteur va plus loin. Il affirme que les chimères millénaristes n’ont rien perdu aujourd’hui de leur pouvoir de fascination. Les grandes idéologies du monde moderne doivent beaucoup à la tradition apocalyptique des masses du Moyen Âge... On le découvrira dans ce livre.

Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net