ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Les compagnons de la charte


Owen, jeune galois de 16 ans, doit quitter sa famille et la ferme où il vivait à cause de la misère pour chercher du travail. Au fil de ses rencontres, il va trouver non seulement la fraternité, l’entraide, mais aussi des hommes qui se battent pour la justice, la liberté et un monde meilleur.

Sous couvert d’un livre destiné à la jeunesse, l’auteur décrit ce qu’a été le chartiste au Royaume Uni dans les années 1830, au moment où la révolution industrielle provoquait de profonds bouleversements dans la vie de la population : conditions de travail inhumaines, salaires de famine, logements déplorables, journées de seize heures, emploi d’enfants âgés de cinq ans dans les mines et dans les filatures.

En 1838, la Charte du Peuple fut lancée. Elle réclamait le suffrage universel, secret et non censitaire, le renouvellement annuel du Parlement, une représentation équitable. La pétition défendant cette Charte recueillit plus d´un million deux cents mille signatures. Un grand espoir souleva la population, qui croyait qu’elle pourrait améliorer ses conditions d´existence. Présentée au Parlement, elle fut repoussée à une écrasante majorité. Une très vive agitation s’ensuivit. Une grève générale fut envisagée. Divers mouvements insurrectionnels éclatèrent ; un des plus forts et des plus organisés eut pour théâtre le Pays de Galles, où les mineurs gallois tentèrent de s´emparer de la ville de Newport. La répression fut très dure : arrestations, emprisonnements et déportations sans nombre.

Le chartisme a traduit à cette époque l´élan des travailleurs vers un idéal de vie meilleure, d’égalité et de justice. Il a marqué le mouvement ouvrier britanique.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net