ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’État


L’origine de la famille n’est certes pas un livre facile. Non en raison de son style, brillant et incisif, aux antipodes de l’écriture empesée et hermétique qui est si souvent celle des productions académiques ; mais par la diversité des sujets qu’il aborde, par leur caractère insolite pour le lecteur contemporain, par la richesse et la profondeur de ses raisonnements. Considérer l’ensemble de son contenu comme des vérités définitives serait une erreur grave ; mais le négliger, du fait que des pans entiers sont aujourd’hui caducs, en serait une bien plus grave encore.
Au-delà des scories laissées par l’avancée des connaissances, L’origine de la famille a établi maintes conclusions aussi solides que vitales pour ceux qui ambitionnent de changer la société. Par-dessus tout, elle incarne et illustre une méthode de raisonnement que nul ne peut s’approprier sans avoir lu - plus exactement, étudié - ce texte fondateur. Il appartient aux marxistes d’aujourd’hui et de demain de reconsidérer les questions soulevées par Engels à la lumière des éléments nouveaux rassemblés depuis lors par la science.
Mais il leur appartiendra aussi, et surtout, de mettre ces conclusions en pratique et de renvoyer effectivement les classes sociales, l’exploitation de l’homme par l’homme, l’oppression des femmes et la machine de l’Etat " là où ils seront désormais à [leurs place : au musée des antiquités, à côté du rouet et de la hache de bronze ". (extrait de la préface)


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net