ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Des fins du capitalisme

Possibilités I : hiérarchie, rebellion, désir


Comment le capitalisme a-t-il fini par imposer son mode de vie au point de paraître naturel ? Peut-on décrire ses fins ? Peut-on penser sa fin ? Pour répondre, un homme se dresse, irréductible et inventif. Son objectif : ouvrir les possibles de la pensée et de l’action pour démasquer les fins du capitalisme. Son amine : l’anthropologie comparée. Son style : l’étude archéologique. Le capitalisme n’est pas une évolution indépassable.
En quatre essais novateurs qui se lisent comme des aventures, David Graeber reconsidère ses fondements et élargit nos horizons. Que se passerait-il si la hiérarchie n’avait rien d’une structure nécessaire à la vie sociale ? Si le travail salarié était l’héritier direct de l’esclavage ? Si la notion de "consommation" exprimait un idéal de destruction ? Et si le fétichisme était plus fort et plus rigide dans le capitalisme que dans les sociétés dites primitives ? Graeber interroge, excite, provoque, laissant le lecteur face à une question : comment, aujourd’hui, retrouver le sens des possibles ?


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net