ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Dandy


« Je voulais écrire. Je cherchais des modèles qui arpentaient eux aussi le versant glauque de la ville, pour ainsi dire. Mais à part Selby, quel auteur américain en vie écrivait sur le genre de personnes que je connaissais si bien !? J’ai lu Algren et Wright. J’adore leur travail. Et puis Dos Passos et Farrell. Crane et Dreiser. Mais c’était avant. Et après ! ? J’ai lu Carver. Il s’en approchait. Excellent. Mais ce n’était pas ma tribu – leur façon de penser, de parler. Si proches et pourtant si lointains. A l’époque, Penguin et Vintage publiaient de super romans contemporains – Suttree de Cormac McCarthy, les livres de Theodore Weesner, et Dandy de Krawiec. J’ai acheté le livre de Krawiec pour 5,95 $. J’ai dévoré ce livre rempli de gens désespérés, de gens qui me sont chers – tout comme mes amis et mes voisins d’enfance. Ils n’arrivent pas à payer leur loyer. Ils se ratent. Mais ils ne sont jamais sordides. Ils se débattent. Ils échouent. Ils essaient un autre plan, un autre espoir, un autre voeu, un autre rêve. Ce sont les Joad urbains de la fin du XXe siècle, lorsque le capitalisme est devenu totalitaire. Dandy a été publié alors que Reagan était président des États-Unis. Depuis les années 1980, la pauvreté, les inégalités, la faim, la dégradation de la planète – tout a empiré. La première étape du changement consiste à observer et à témoigner. Littérature du témoignage – et tout simplement sacrée bonne fiction –, Dandy était enthousiasmant et pertinent il y a vingt-cinq ans. Il l’est encore plus aujourd’hui. Lisez-le. » Larry Fondation


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net