ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Cumbe


Le Brésil a été l’un des principaux pays pratiquant l’esclavage, jusqu’à son abrogation en 1888. En provenance d’Angola et du Mozambique, les esclaves étaient essentiellement affectés à l’exploitation de la canne à sucre ou des mines d’or, mais aussi pour les taches ménagères dans le cas des femmes. Certains esclaves se révoltaient, prenaient les armes et se réfugiaient dans la jungle pour créer des communautés appelées "quilombos", ou " cumbe ", où ils vivaient en autarcie.
A travers quatre nouvelles, en parties inspirées d’événements historiques, le dessinateur brésilien Marcelo d’Salete raconte des histoires d’esclaves marrons au 17e siècle, des hommes, femmes et enfants confrontés à leurs tortionnaires et décidés à se libérer du joug de l’esclavage à tout prix. Dans la première histoire, intitulées Calunga, un jeune esclave tente de convaincre sa compagne de s’enfuir avec lui.
Dans Sumidouro (Le puit), une femme est prise entre deux feux : violée par son maître et jalousée par la femme de celui-ci. Dans la nouvelle Cumbe, un groupe d’esclaves marrons fomente une rebellion. La dernière histoire, Malungo est consacrée à des quilombolas qui reviennent dans une plantation pour se venger d’exactions. Troisième livre d’un auteur au trait affirmé, Cumbe retrave avec poésie et sensibilité un pan de l’histoire du Brésil encore méconnu.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net