ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Cuba Gráfica

Histoire de l’affiche cubaine


débat déjà tenu!
Le mercredi 6 novembre 2013 à 19h00
CUBA GRÁFICA

Soirée en présence de Régis Léger, coordinateur du livre et exposition d’affiches cubaines. A la librairie et au CICP (23 et 21 ter rue Voltaire), dès 19h00.


Présentation du livre Cuba gráfica. Histoire de l’affiche cubaine, par Régis Léger, coordinateur du projet, entre La Havane et Paris, et Cédric Biagini des éditions L’échappée. Présentation suivie d’une séance de dédicace.

Exposition d’affiches cubaines
dans la grande salle du CICP et dans la librairie Quilombo (qui se trouve au 23 rue Voltaire). De la Révolution à la nouvelle génération de graphistes cubains, ces affiches exceptionnelles témoignent de l’évolution culturelle et sociale de la petite île.

Vente spéciale
d’affiches cubaines originales
imprimées en sérigraphie et en édition limitée, des années 1960 à nos jours.

Dédicace de la bande dessinée Benigno. Mémoires d’un guérillero du Che (La boîte à bulles, 2013) par son dessinateur Simon Géliot et son scénariste Christophe Réveille.

Bar Venez découvrir les meilleurs mojitos de la capitale !

Table de presse
Nouveautés présentées par la librairie Quilombo, et le catalogue de L’échappée.

Concert
Nelson Palacios et son orchestre
Né à la Havane, ce multi-instrumentiste et prodigieux vocaliste est animé d’une flamme musicale vivace qui lui fait mélanger reggae, pop, jazz, le tout avec une forte base afro-cubaine, du traditionnel de la rumba à la modernité de la timba. à ses talents musicaux s’ajoute une incroyable capacité à transporter le public par son énergie débordante.

L’histoire du peuple cubain se lit à travers ses images. Depuis plus d’un siècle, de l’époque de la domination espagnole à nos jours, les affiches jouent un rôle central dans la diffusion des idées et de la culture du pays. Cuba Gráfica présente les chefs- d’œuvre d’un patrimoine graphique resté jusqu’alors difficile d’accès.

L’incroyable richesse de ces documents, résultats d’expérimentations originales, a eu du mal à dépasser les frontières du pays et à se détacher de l’étiquette politique à laquelle on associe Cuba. En explorant les collections des institutions, des musées et des particuliers, on découvre que le graphisme cubain brille bien au-delà des années 1960 et 1970, âge d’or de l’affiche politique et culturelle. Ses racines nous plongent dans le style art nouveau du début des années 1900 avant d’engager une lente évolution marquée par l’influence américaine. Le style cubain en tant que tel émerge avec l’arrivée de la sérigraphie dans les années 1940. Cette technique d’impression manuelle ne quittera plus l’île, jusqu’à devenir un savoir-faire et une tradition nationale revendiqués.

Après la Révolution et l’exceptionnelle production de ces années d’effervescence, les affichistes cubains obtiennent une renommée internationale. L’effondrement du bloc communiste plonge l’île dans un marasme économique profond. La « période spéciale », comme l’appellent les Cubains, est une traversée du désert pour le pays et… pour le petit monde du graphisme.

Alors que l’on pensait l’art de l’affiche disparu, une nouvelle génération de graphistes émerge dans les années 1990. Encore méconnue, elle exerce dans une conjoncture économique et politique difficile, sans moyen de s’ouvrir au monde. Elle renoue pourtant avec cette tradition singulière qui a vu trop de ses protagonistes quitter le pays.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net