ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Big Business avec Hitler


C’est grâce au soutien des élites traditionnelles, et en particulier des grands industriels et des banquiers, que Hitler accéda au pouvoir. Le big business allemand, qui travaillait main dans la main avec le régime nazi, profitait largement de sa politique de guerre. Le IIIe Reich était un enfer pour le commun des mortels mais un paradis pour le grand capital.
Ailleurs aussi – en France, mais également en Belgique ou aux Pays-Bas –, le big business souhaitait l’arrivée d’un "homme fort". Et poussés par les grandes entreprises, les États-Unis oeuvraient en ce sens. Grâce à Hitler, celles-ci avaient engrangé des profits formidables dans l’exportation de carburant et du caoutchouc notamment, et la production de matériel de guerre pour les nazis représentait une belle opportunité pour les filiales – comme Ford – installées en Allemagne nazie. En outre, les dirigeants d’entreprise, qui avaient vu leurs profits croître en un temps record, entendaient les multiplier davantage en fournissant toutes les parties belligérantes, Royaume-Uni et Union soviétique inclus.
D’où que vienne l’argent, la guerre était une promesse de bénéfices.
Big business avec les nazis explique comment les élites économiques des États-Unis se sont engouffrées dans l’économie de guerre et en sont restées dépendantes, jusqu’à aujourd’hui…


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net